“L’image est une chose, l’homme en est une autre, c’est très difficile d’être à la hauteur de son image.” Elvis Presley.
 

AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Parti(e)s !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 7 Avr 2008 - 13:31

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 7 Avr 2008 - 13:32

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 24 Avr 2008 - 9:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 24 Avr 2008 - 9:03

cloclo1 a écrit:
lundi 21 avril 2008, 20:39

Polémique sur l’annonce de la mort de Sevran


© FRANCE 2Lundi soir, Laurent Ruquier annonce en direct la mort de Pascal Sevran puis dément quelques minutes plus tard… en poussant un coup de gueule contre cette fausse information. SAMUEL IDMTAL

--------------------------------------------------------------------------------

Les médias enterrent vite les gens, c’est bien connu. On s’en rend d’autant plus compte lorsque l’un d’entre eux vient à ressusciter ! Lundi soir, Laurent Ruquier annonce en direct dans son émission la mort de son collègue, Pascal Sevran. Des sites internet, s’appuyant sur cette nouvelle émanant de la chaîne sur laquelle travaille l’animateur, sautent sur l’info et annoncent également le décès de l’animateur. Quelques minutes plus tard, un démenti est publié par Europe 1 et par France 2. Le site purepeople.com et Laurent Ruquier présentent platement leurs excuses à la famille de l’animateur… Ruquier en profite pour pousser une gueulante au sujet de cette fausse information. Pascal Sevran se bat en effet depuis de nombreux mois contre un cancer mais il est bien vivant. À France 2, on avait déjà préparé sa nécro pour ouvrir le journal. On imagine l’ambiance demain à la rédaction…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 8 Mai 2008 - 8:26



C'est une triste nouvelle que l'on apprend ce jeudi matin. L'attaquant du FC Bruges et des Diables Rouges, François Sterchele est décédé dans un accident de la route dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon les premières constatations de l'expert du parquet de Termonde, le footballeur aurait conduit sa Porsche à une vitesse inadaptée. Vers 3h du matin ce jeudi, le conducteur a brusquement fait un écart à droite pour une raison encore indéterminée. Il a alors perdu le contrôle de sa voiture qui a été catapultée contre un arbre.

François Sterchele, seul à bord du véhicule, n'a pas survécu au choc. Il venait de fêter ses 26 ans. L'expert du parquet a précisé qu'aucun autre véhicule n'a été impliqué dans l'accident.

Né le 14 mars 1982 à Liège, François Sterchele était devenu la saison dernière meilleur buteur du championnat de Belgique sous le maillot du Germinal Beerschot. Après avoir effectué touts ses classes au FC Liège, Sterchele a transité par La Calamine, Oud-Heverlee Louvain, le Sporting de Charleroi et le Germinal Beerschot, l'attaquant, devenu international, évoluait cette saison pour le Club de Bruges.

Le buteur liégeois, aux origines italiennes, s'était révélé avec La Calamine en promotion durant la saison 2003-2004 plantant 24 buts et contribuant à la montée du club liégeois. Ce qui lui valu d'attirer l'attention de Oud-Heverlee Louvain qui l'embrigade en division 3 où il finit deuxième meilleur buteur avec 21 réalisations. Il contribue largement à la montée du club louvaniste en division 2 via le tour final durant lequel il rajoute 8 buts à son compteur.



Son entrée en D1

Sterchele va faire son entrée en division 1 en 2005 avec le Sporting de Charleroi où il évolue une saison. Il inscrit son premier but parmi l'élite face au FC Brussels le 27 août 2005. Il en marquera 9 pour les Carolos.

Après avoir porté le maillot zébré une saison, François Sterchele signe un contrat de 4 ans pour le Germinal Beerschot. Il décroche en 2006-2007 le titre de meilleur buteur du championnat de Belgique avec 21 buts.

La dernière trêve estivale avait vu l'attaquant liégeois, devenu entre temps international, susciter les convoitises d'Anderlecht, du Standard et du FC Bruges. C'est le Club de Bruges qui avait eu le dernier mot faisant signer à Sterchele un contrat de 5 ans. Il a inscrit 11 buts pour les 'Blauw en zwart' cette saison.

C'est le 15 mars 2007 au lendemain de son 25ème anniversaire que François Sterchele était appelé pour la première fois en équipe nationale par René Vandereycken pour une rencontre contre le Portugal le 24 mars. Il compte six sélections (4 capes) avec les Diables Rouges.
Revenir en haut Aller en bas
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 8 Mai 2008 - 10:51

J'ai appris la triste nouvelle par la presse locale "Midi Libre"...

_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 13 Mai 2008 - 9:08

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 13 Mai 2008 - 9:09

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 27 Mai 2008 - 8:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 2 Juin 2008 - 7:08

Revenir en haut Aller en bas
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 3 Juin 2008 - 17:27

Un artiste qui a dédié son oeuvre à la Femme !


_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Ven 6 Juin 2008 - 18:27


_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Ven 6 Juin 2008 - 21:15

Revenir en haut Aller en bas
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 9 Juin 2008 - 8:14



Dino Risi...

_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 9 Juin 2008 - 8:53

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 19 Juin 2008 - 21:38

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 23 Juin 2008 - 1:54

Le fondateur de Toyota Motorsport n’est plus
Ove Anderson, victime d’un accident de rallye

Ove Andersson, l’ancien directeur sportif de Toyota F1 Team, est décédé ce mercredi dans un accident survenu lors d’un rallye classique en Afrique du Sud, révèle ”Autosport.com”.

Le suédois, qui a dirigé Toyota Motorsport Europe pendant plus de trente ans, aurait été impliqué dans une collision frontale avec un camion durant le rallye classique Milligan.

Ove Andersson, 70 ans, avait supervisé le programme Toyota F1 quand le constructeur japonais a fait ses débuts en Grand Prix en 2002.

Il avait ensuite quitté ses fonctions de directeur sportif de l’équipe en 2003, devenant ainsi un conseillé pour l’écurie.

Hommage de Toyota

Over Andersson a joué un rôle fondamental au sein de Toyota Team Europe qui devint Toyota Motorsport GmbH en 1993.

Sous la direction du Suédois, le constructeur japonais remporta quatre titres des pilotes et trois championnats des constructeurs en mondial des rallyes.

Il a également dirigé Panasonic Toyota F1 Racing lors de ses débuts en formule 1 en 2002 avant de quitter ses fonctions de directeur sportif en 2003 pour devenir consultant.

« Tout le monde chez Toyota est extrêmement choqué et véritablement attristé par cette terrible nouvelle.

« Ove a été une source d’inspiration pour notre équipe et pour beaucoup d’autres dans le sport automobile, » déclare Tadashi Yamashina, président de Toyota Motorsport GmbH.

« Sa passion du sport automobile était légendaire et c’est une grande perte pour notre sport. Les pensées de tout le monde chez Toyota Motorsport vont à la famille d’Ove en ce moment difficile. »

Revenir en haut Aller en bas
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Dim 27 Juil 2008 - 22:03

LE CAIRE (AFP) — Le plus célèbre des cinéastes égyptiens, Youssef Chahine, est décédé dimanche à l'aube à l'âge de 82 ans, après avoir passé six semaines dans le coma à la suite d'une hémorragie cérébrale.

"Youssef Chahine est décédé à 03H30 ce matin à l'hôpital militaire de Maadi", dans la banlieue du Caire, a déclaré son ancien disciple, le réalisateur Khaled Youssef.

Ses funérailles auront lieu lundi à 13H00 (10H00 GMT) en la cathédrale grecque-catholique du Caire. Puis le cinéaste sera enterré dans le caveau familial à Alexandrie, la grande ville du nord où il est né, a précisé l'agence officielle Mena.

"Au revoir Chahine", saluait dimanche la télévision publique dans un bandeau, après avoir annoncé la mort du dernier monstre sacré des cinéastes égyptiens.

La chaîne a rendu hommage au "remarquable" cinéaste, diffusant de brefs extraits de ses films et des images d'archives de Youssef Chahine, notamment au festival de Cannes.

J'avais eu l'honneur de l'entendre parler à la quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes 1991 (je crois)...


_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 12 Aoû 2008 - 22:40



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Jeu 28 Aoû 2008 - 10:00

Le sport belge est en deuil. En particulier la boxe, au moment où elle n'a paradoxalement jamais été aussi titrée, avec trois champions d'Europe (Jackson Osei Bonsu, Carmelo Ballone et Nathalie Toro).

Le corps sans vie de Jean-Marc Renard, champion d'Europe en 1984, a été retrouvé par son épouse. Le décès est dû à deux blessures par balles dans la région de la tête. Aux côtés de l'homme, les enquêteurs ont retrouvé plusieurs lettres d'adieux dans lesquelles Jean-Marc Renard expliquait son acte par des raisons conjugales. Les enquêteurs ont estimé que Jean-Marc Renard avait dû s'y reprendre à plusieurs reprises avant de réussir à se donner la mort.

Avec Jean-Marc Renard disparaît un des plus grands, sinon le plus grand boxeur belge de tous les temps. Certainement le meilleur depuis un demi-siècle, et la retraite du Bruxellois Pierre Cossemyns en 1963.

Son palmarès ? 40 victoires en 45 combats, dont 8 championnats d'Europe, la plupart (5) à l'étranger.

Il était en effet devenu champion d'Europe des super-plume (- 58,967 kg) en battant l'Italien Alfredi Raininger aux points le 12 avril 1984 à Casavatore. Un titre qu'il perdit ensuite de façon douteuse contre l'Anglais Pat Cowdell, trois mois plus tard à Birmingham. Mais qu'il allait définitivement récupérer le 29 janvier 1986 à Catanzaro, en Calabre, aux dépens de l'Italien Marco Gallo, k.o au 8-ème round.

Renard était alors le maître européen de la catégorie, et allait successivement le prouver contre l'Espagnol Fernando Rodriguez (k.o 8-ème le 18/4/1986 à Brustem); le Britannique d'origine marocaine Najib Daho (k.o 5-ème le 31/10/1986 à Courtrai); le Français Daniel Londas qui réalisa toutefois un match-nul héroïque le 20 décembre 1986 à Saint-Ouen; l'Italien Antonio Renzo (k.o 8-ème), le 11/3/1987 à Cosenza; le Français Farid Benredjeb face auquel il se brisa les deux mains, mais gagna quand même aux points le 26/6/1988 à Compiègne, et enfin l'Italien Vincenzo Limatola (k.o 3-ème), le 16/11/1988 à Salerne.

Oeuvre inachevée

Gamin, Jean-Rarc Renard rêvait de devenir un jour champion du monde de moto-cross. Trentenaire, il n'avait pas changé d'objectif, mais de sport.

Il était toutefois déjà trop tard, et cette consécration lui fut refusée.

Pour plusieurs raisons, dont la principale était que ses mains de verre ne lui permettaient plus, à son 45-ème combat, le 2 juin 1989 au Palais des Expositions de Namur, de mener une vraie bataille de gladiateur comme toutes les précédentes. Il lui fallait au contraire miser sur un miracle, c'est-à-dire une victoire rapide, qu'il faillit d'ailleurs obtenir.

L'autre raison, outre le fait qu'il n'avait jamais été possible d'organiser un championnat du monde à l'époque où il était en pleine possession de ses moyens, c'était la qualité de l'adversaire.

Les trois champions des trois grandes fédérations, l'Américain Tony Lopez (IBF), le Ghanéen Azumah Nelson (WBC) et le Vénézuélien Antonio Esparragoza (WBA), étaient en effet, les deux derniers en tout cas, des champions d'exception. Renard choisit en outre d'affronter le meilleur des trois: Esparragoza.

Il joua sa chance à fond, espéra même à un moment donné, comme toute la salle, que le médecin ordonne l'arrêt du combat après avoir touché son adversaire, qui bénéficia au contraire d'un répit salutaire. Il tomba finalement avec tous les honneurs - il menait d'ailleurs aux points - au 6-ème round.

Etre Belge aura été son grand handicap. Il méritait en effet largement Las Vegas et les millions de dollars de Don King et la télévision.

Jean-Marc Renard a rejoint Fernand Roelands, autre surdoué de la 2-ème moitié du siècle dans les années'70, mais plus fantasque, et surtout moins sérieux, qui a dû se contenter d'un seul titre européen des légers (- 61,235 kg), le 6 février 1976 à Bruges. Il est décédé à 44 ans, le 10 février 1990.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Sam 27 Sep 2008 - 19:14

Revenir en haut Aller en bas
flicka

avatar

Nombre de messages : 6372
Age : 67
Localisation : sur le pas de ma porte (Belgique)
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Sam 27 Sep 2008 - 19:43

Biographie [modifier]
Paul Newman est né à Cleveland dans l'Ohio. Son père était juif allemand et sa mère était catholique avec des racines hongroises[2].

Il participe de 1941 à 1945, à la guerre du Pacifique, où il est blessé. Cet incident lui interdit de pratiquer le sport et il se consacre alors au théâtre.

Il étudie l'art dramatique d'abord à école d'art dramatique de Yale, puis à l'Actor's Studio de New York[2], auprès de Lee Strasberg. Bientôt, il monte sur scène à Broadway dans des pièces comme Picnic (1953) ou The desperate Hours (1955), qui lui apportent la célébrité.

À partir de 1954, il tourne pour le cinéma. Son premier film est Le Calice d'argent de Victor Saville.

Ses prestations sont remarquées dans Le gaucher d'Arthur Penn (1957), La chatte sur un toit brûlant (1958) ou Exodus (1960).

En 1961, il joue dans L'arnaqueur un personnage dont il reprendra le rôle dans La Couleur de l'argent de Martin Scorsese (1986). Avec La Couleur de l'argent, Paul Newman déccroche enfin l'Oscar du meilleur acteur dans un premier rôle.

D'autres rôles importants émaillent sa filmographie: Luke la main froide (1967), Butch Cassidy et le Kid (1969), L'arnaque (1973), La tour infernale (1974), Le policeman (1981) et Le verdict (1982).

Dès 1959, Paul Newman s'intéresse à la réalisation. Il commence par un court-métrage : On the harmfulness of tobacco (Sur les méfaits du tabac), puis il poursuit dans cette voie avec Rachel, Rachel (1968), De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (1972), La ménagerie de verre (1986).

En 1958, Newman épouse l'actrice Joanne Woodward. A eux deux, ils battent un record: c'est le couple marié à Las Vegas qui a la plus longue durée de vie commune !

Il a obtenu un Golden Globe Award pour Rachel, Rachel en 1969 et l'Oscar du meilleur acteur en 1986 pour son rôle dans La Couleur de l'argent de Martin Scorsese.

Parallèlement à sa carrière d'acteur, Newman s'est lancé dans diverses actions caritatives. Il a créé, par exemple, une marque de produits alimentaires (Newman's Own) dont les bénéfices sont versés à des organismes de charité pour les enfants. Il organise des camps pour enfants cancéreux et aide financièrement des centres pour personnes abusant des drogues ou de l'alcool.

Paul Newman est également connu pour son implication dans le sport automobile, il est d'ailleurs le co-propriétaire de l'écurie Newman/Haas/Lanigan Racing.

En mai 2007, il annonce la fin de sa carrière cinématographique.

Il est alors atteint d'un cancer des poumons qui ne lui laisserait plus que quelques semaines à vivre[5]. Il en mourut le 26 septembre 2008 à 83 ans
Revenir en haut Aller en bas
dany

avatar

Nombre de messages : 46398
Age : 70
Localisation : Z'imagenvrac à côté de Zumour
Date d'inscription : 26/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Dim 28 Sep 2008 - 8:45


_________________


http://www.thau-info.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://imagination.forumactif.com/
arcHaDie

avatar

Nombre de messages : 27810
Age : 68
Localisation : Quelque part sur la route 66
Date d'inscription : 28/06/2004

MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Lun 29 Sep 2008 - 16:21

Les plus beaux yeux du monde se sont fermés


_________________
Quand l’homme n’aura plus de place pour la nature, peut-être la nature n’aura t-elle plus de place pour l’homme. Stefan Edberg
Revenir en haut Aller en bas
http://maisondepays.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parti(e)s !   Mar 30 Sep 2008 - 22:26

Marc Moulin s’en est alléTHIERRY COLJON

mardi 30 septembre 2008, 19:32

LE MUSICIEN, homme de médias et touche-à-tout de génie, est mort d’un cancer à l’âge de 66 ans. Le compositeur belge laisse derrière lui une œuvre abondante.
ROGER MILUTIN
Hommage
"C'est avec une profonde tristesse" que le président du parlement francophone bruxellois, Christos Doulkeridis, a appris mardi le décès de Marc Moulin.

"Marc Moulin était un artiste aux multiples talents et à l'imagination débordante. Et ce n'est pas un hasard si cet être d'exception a pu séduire plusieurs générations. Intellectuel respecté et en avance sur son temps, compositeur reconnu sur la scène internationale, Bruxelles a perdu un ami fidèle et un créateur inspiré qui nous a passionné tout au long de sa très riche carrière", affirme M. Doulkeridis, qui souligne aussi qu'on retiendra "la générosité naturelle et le franc-parler qui caractérisait tant cet amoureux de Bruxelles".

"Le parlement francophone bruxellois adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Marc Moulin", dit encore le communiqué publié mardi.

Marc Moulin est décédé ce vendredi 26 septembre, des suites d'un cancer de la gorge. Il avait 66 ans. Afin de respecter ses dernières volontés, ses funérailles se sont tenues, mardi au cimetière d'Ixelles, dans la plus stricte intimité. Ainsi s'en va discrètement, sur la pointe des pieds, un homme sensible dont on retiendra l'élégance et l'humilité. Même s’il a touché à l’écriture et au théâtre, on gardera de Marc Moulin le souvenir d’un grand musicien et d’un homme de radio exceptionnel. Rien qu’en cela, il a touché plusieurs générations de personnes séduites par son esprit fin, sa culture aussi vaste que n’étaient humbles sa façon de vous la communiquer et surtout cet humour pince-sans-rire distillé en privé, au Jeu des dictionnaires et à la Semaine infernale (qu’il a lancés, sur la Première, avec Jacques Mercier), ou dans ses Humoeurs pamphlétaires hebdomadaires de Télémoustique.

Certains l’ont découvert par le biais de ses premiers concerts de jazz dans les années 70, avec Philip Catherine qu’il produisit ou au sein de Placebo qu’il fonda. D’autres ont appris ce qu’était la bonne musique en l’entendant dans des émissions de la RTBF comme Cap de nuit, King Kong, Radio Crocodile et surtout, le week-end, Radio Cité (de 1978 à 1986). Et puis il y a ceux qui ont craqué pour Telex, ce concept électro-BD typiquement belge. Sans oublier ceux qui ignorent encore que Marc fut impliqué dans les meilleurs albums de Lio et d’Alain Chamfort. Enfin, il y a tous ceux qui, de par le monde, ont craqué pour ses trois albums Blue Note qui mêlaient jazz, soul et électronique. Nous avons tous un peu de Marc dans nos souvenirs de jeunesse.

Marc a marié à la perfection ses deux passions : la musique et le son, innovant avec la bande FM pour Radio Cité. Ses émissions étaient une vraie mine d’or pour tous ceux qui s’intéressaient à la musique. Marc avait le chic pour toujours trouver des imports introuvables chez nous, pour se passionner pour des musiques méconnues qu’il aimait tant partager avec le plus grand nombre. Musiques noires, musiques métissées, à l’image d’un Miles Davis qu’il vénérait.

Issu d’une famille d’intellectuels (le papa, Léo Moulin, est écrivain et enseignant ; la maman, Jeannine Moulin, est poétesse), Marc n’a cessé au cours de sa longue carrière de marier l’élitiste au populaire, de mettre à la portée de tout un chacun un art dit cérébral (le jazz) à une musique dite populaire (la chanson, la soul ou la musique électronique). Un jeu radiophonique ou télévisé se devait d’être aussi éducatif. Avec Moulin, le divertissement se doit d’être intelligent, jamais bête, parfois mordant, jamais vulgaire.

Un homme de l’ombre
Marc Moulin, c’était la classe à l’état pur, alliant discrétion, pudeur (ah, cette main dont il se couvrait le bas du visage quand il riait…), bon goût et raffinement. Marc était un homme de l’ombre, préférant la radio à la télévision, se cachant au sein de Telex comme sur ses pochettes de disques. Top secret n’a pas ouvert pour rien sa trilogie Blue Note.

Par ses choix musicaux, ses exigences morales et son humour dévastateur, Marc a influencé bon nombre de journalistes musicaux. Marc était une référence, un modèle. Combien de voix n’a-t-il révélé, grâce à cette oreille et ce flair exceptionnels ? Ils sont nombreux, à la RTBF, à lui devoir leur début de carrière. Jamais, Marc ne s’en enorgueillit. Il avait le chic pour tirer le meilleur de vous, guidant, conseillant, rassurant. Nous étions nombreux à l’appeler pour lui demander son avis. Il était toujours fidèle au rendez-vous. Sa présence chaleureuse nous a aidés à avancer. Ses marques d’intérêt valaient tous les diplômes.

Marc était un grand esprit, un homme de réflexion plus que d’impulsion. Tout, chez lui, était prétexte à concepts. Son essai La surenchère (L’horreur médiatique) (paru chez Labor en 1997) était visionnaire d’une société qui n’avait pas encore inventé la télé-réalité. La politique l’horripilait à tel point qu’il en fit le menu principal de ses Humoeurs dont deux recueils compilatifs ont paru chez Luc Pire. Des chroniques qu’il écrivait de chez lui, dans la maison familiale d’Ixelles. Casanier, il dévorait les médias (Le Monde et Le Soir, sur papier et sur le web), avec la complicité de son épouse Laurence, à qui nous pensons beaucoup, ainsi qu’aux enfants Denis et Corinne.

C’est par l’intermédiaire du papa de Laurence, Billy Fasbender, directeur du Théâtre National et du Festival de Spa, que Marc s’intéresse sur le tard au théâtre. Et encore, pas n’importe lequel. Celui de la Toison d’or qui est au théâtre classique ce que Telex est au rock et Lio à la chanson. Une fois de plus, le mariage entre le sérieux et l’humour, cette façon de ne pas y toucher tout en abordant l’essentiel. L’humour à la rescousse du désespoir. Autant en rire…

Aujourd’hui, on pleure l’ami fidèle. Celui qui était toujours là aux étapes importantes de notre vie. Discret mais présent. Combien de mots gentils, de mails encourageants, de folles discussions toujours tempérées de bons mots et d’éclats de rire. Marc Moulin s’en est allé, nous laissant nous dépatouiller avec cette Belgique moribonde, ce siècle aux grandes idées mortes, cette actualité déprimante. Et maintenant, qui nous fera rire et penser ? Restent ses amis proches, Geluck et Kroll. Chargés de perpétuer son œuvre, à sa mémoire. Lourde tâche.

Revenir en haut Aller en bas
 
Parti(e)s !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Allez hop c'est parti!!
» [Atkinson, Kate] Parti tôt, pris mon chien
» Parti sans laisser d'adresse, mais en espagnol.
» "Depuis qu'Otar est parti",
» Le Parti Breton : Piège à Cons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z'imagenvrac :: ART :: -
Sauter vers: